Sevrage THC : est-ce que le CBD est un bon allié ?

THC et CBD, deux molécules très différentes du cannabis

Il est important de savoir que posséder du chanvre est légal contrairement au cannabis. Le chanvre est légal si sa concentration en THC est inférieure à 0,2 %.

Un taux supérieur fera entrer la plante dans la catégorie des drogues puisque c’est le THC qui est la molécule faisant planer à l’origine de cette réglementation. C’est donc la substance psychotrope du cannabis qui va modifier la conscience de l’individu.

À noter que THC peut entrainer des crises de paranoïa ou bad trip chez certains consommateurs et est à l’origine des addictions au cannabis.

L’autre molécule du chanvre est le CBD ou le cannabidiol. Il est considéré comme n’étant pas psychoactif et n’est pas classé comme stupéfiant. De ce fait, il n’entraine aucune dépendance et va même servir de calmant ou relaxant. Il est donc très apprécié par ceux qui aiment consommer du cannabis de façon récréative, mais aussi par les patients atteints de pathologies ou maladies diverses. On parle donc de cannabinoïdes thérapeutiques.

D’autres recherches ont mis en avant le rôle du CBD pour réguler les effets du THC sur l’organisme. Il pourrait atténuer les crises de paranoïa ou les pertes de mémoire causées par le THC.

À savoir qu’en principe le CBD ne cause aucune dépendance, mais une surconsommation peut causer une petite accoutumance en raison de la présence du THC en petite quantité.

Les symptômes de sevrage du THC

L’arrêt de la consommation régulière du cannabis est à l’origine de l’apparition des symptômes de sevrage. Ainsi, avant de profiter des bienfaits de l’arrêt de la consommation régulière du cannabis, il faut passer par la phase de sevrage qui est une période désagréable, mais de courte durée. Le syndrome de sevrage apparait sous différente forme.

Les symptômes les plus courantes sont :

  • Une perte de contrôle de la consommation qui se traduit par l’augmentation quotidienne des joints de cannabis fumés ;
  • Plusieurs tentatives de sevrage sans succès. La consommation en grande quantité de cannabis porte atteinte aux aspects de votre vie personnelle ou professionnelle ;
  • Une personne dépendante est sujette à des fluctuations d’humeur, de l’agitation et de l’agressivité ;
  • La dépendance au THC est à l’origine de palpitations cardiaques, une bouche sèche, des pertes de mémoire et des yeux rouges à cause des bad trip ;
  • On peut aussi noter une perte d’appétit ou de poids significative dans les cas les plus extrêmes d’addiction.

Cette liste n’est pas exhaustive, l’idéal est de consulter un professionnel de santé pour détecter les problèmes liés au cannabis.

À noter que selon le répertoire des pathologies psychiatriques et des troubles liés à l’usage de substances psychoactives, le syndrome de sevrage apparait lorsqu’au moins trois signes font leur apparition durant la première semaine de l’arrêt de la consommation du cannabis.

En quoi consiste le sevrage THC à l’aide du CBD ?

Le sevrage du THC est un processus qui prend du temps. Il se montre souvent difficile avec de nombreux symptômes plus physiques que psychologiques. Cependant, il apparait comme un moyen efficace pour lutter contre cette dépendance.

Le CBD est le meilleur moyen de se sevrer du THC

Le CBD se présente comme la solution naturelle pour arrêter le cannabis. En effet, il va soulager le mal causé par le sevrage. De plus, ses propriétés apaisantes et relaxantes vont favoriser la réduction du stress et de l’irritabilité.

Le cannabidiol va aussi stimuler l’humeur, la créativité et favoriser les pensées positives. C’est un moyen efficace pour faire face aux troubles du sommeil causé par l’arrêt du THC.

Le CBD apporte également un soutien psychologique pendant le sevrage du THC. En effet, les produits à base de cannabidiol ont la même odeur et saveur que du cannabis. Des caractéristiques qui permettent de calmer le sentiment de colère pendant le sevrage.

Ainsi, le fait de fumer un joint au CBD va rappeler le geste du joint et calmer les envies de fumer. Cette molécule est surtout recherchée pour ses bienfaits apaisant le stress lié au sevrage.

De même, le CBD va lutter contre les symptômes de manque qui vont perturber l’appétit ou le sommeil par exemple.

Les preuves scientifiques de l’efficacité du CBD contre l’addiction au THC

Une étude scientifique de 2015 sur une personne dépendante au cannabis a permis de prouver que l’utilisation du CBD sous forme d’huile a des effets calmants et anti-inflammatoires, mais surtout relaxants. Dans ce cas, le CBD est une méthode efficace pour accompagner le sevrage de la marijuana.

Les effets secondaires indésirables comme le manque d’appétit ou de sommeil seront également radicalement diminué. En quelques clics, vous pouvez consulter des témoignages sur internet qui ont validés ces conclusions.

D’autres études, comme celui publié dans The Lancet a déterminé la quantité de CBD à prendre pour réduire la consommation de cannabis. Plusieurs personnes ont donc consommé régulièrement des doses de 200 à 400 mg de cannabidiol ou des placébos entre 2014 et 2015. À l’issu de cette période, les chercheurs ont mesuré la durée de l’abstinence. Cette recherche a montré que le CBD est efficace pour réduire la dépendance sans pour autant des effets secondaires néfastes.

Les travaux sont aussi en cours sur l’utilisation de ce cannabinoïde pour traiter d’autres addictions comme l’alcoolisme ou la toxicomanie.

Comment utiliser le CBD pour le sevrage THC ?

L’effet placebo du CBD apporte une grande aide dans un sevrage du THC.

Le fumeur occasionnel de cannabis peut ainsi diminuer le stress et l’anxiété durant le sevrage. Cependant, l’utilisation du CBD extrait de la fleur de chanvre à elle seule, ne peut pas garantir la réussite du sevrage. En effet, comme le sevrage tabagique, la personne dépendante devra prendre de nouvelle habitude de vie.

Il faudra en premier lieu faire preuve de motivation en se rappelant régulièrement les raisons pour lesquelles vous souhaitez arrêter de consommer du cannabis. Ensuite, il faut fuir l’ennui en pratiquant des activités qui occupent l’esprit et le corps comme le sport, les activités manuelles ou les groupes de soutien. L’objectif est d’éviter que la personne dépendante s’ennuie, car il risque de rechuter et de consommer du cannabis.

Le CBD est donc une alternative lorsque l’envie est devenue trop forte.

D’autres conseils à suivre pendant le sevrage du THC avec le CBD

Le sevrage du THC est parfois difficile pour les personnes ayant consommée du cannabis pendant plusieurs années. Toutefois, pour le réussir, il est indispensable de garder les objectifs en tête notamment les raisons à l’origine de ce sevrage. Des raisons qui peuvent être personnelles ou de santé par exemple.

À savoir que les bénéfices dans le long terme sont importants au même titre qu’un sevrage du tabac. En cas de difficultés, il ne faut pas hésiter à demander des conseils auprès d’un médecin pour mener à bien le processus.

Sous quelle forme utiliser le CBD pour le sevrage du THC ?

Le CBD existe sous de nombreuses formes comme les cosmétiques ou les produits alimentaires.

Pour le sevrage du THC, les méthodes les plus courantes sont les fleurs, le vapotage, l’huile de chanvre ou les capsules.

La première forme est le CBD à fumer qui peut-être utilisé pour le sevrage du cannabis si son taux de THC est inférieur à 0,2 %. En plus d’être légale, cette forme convient aux consommateurs qui ont l’habitude de fumer un joint avant de se coucher par exemple.

Dans cette optique, le vapotage est aussi une solution pour arrêter de fumer du cannabis. Vapoter va calmer l’anxiété grâce à l’usage d’une cigarette électronique ou d’un vaporisateur aux fleurs de CBD. Les effets sont instantanés pour lutter contre vos envies.

L’autre avantage de l’e-cigarette est de rompre avec les habitudes notamment la gestuelle de la préparation du joint. Cependant, les gros consommateurs de THC auront du mal à trouver leur compte, car ils devront vapoter pendant de longue minute pour trouver la même intensité que le cannabis. Dans cette situation, ils devront utiliser l’e-liquide même lorsqu’ils ne sont pas en manque.

L’huile de CBD se présente comme étant la méthode la plus simple. Pour cela, il suffit de déposer quelques gouttes d’huile sous la langue pour permettre à la molécule de passer rapidement dans l’organisme. Il est également possible de mettre ces gouttes dans les plats ou les boissons, mais dont l’effet sera plus long, car le cannabidiol doit passer par les intestins.

Pour les capsules ou gélules au CBD, c’est une méthode à la fois efficace et discrète pour arrêter progressivement le cannabis. Elle peut constituer la dernière étape avant un sevrage complet. En conclusion, le CBD n’est pas un remède miracle, mais se présente comme une grande aide pour faire face aux effets de manque ressentis par l’arrêt de la consommation du cannabis. En effet, les bienfaits relaxants du CBD sont dépourvus des effets psychotropes du THC. Une caractéristique qui permet de réduire l’anxiété causée par la dépendance ou l’addiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.